Françoise TETARD

Une partie de mon année a été consacrée à approfondir un travail de recherche sur la rééducation des filles aux xixe et xxe siècles. Les filles dites de Justice ont été pendant très longtemps confiées aux congrégations religieuses et, parmi celles-ci, les établissements du Bon Pasteur ont eu un quasi-monopole. L’État leur confiait en quelque sorte une mission de délégation de service public, et cette situation a perduré même après la loi de 1905, aux plus forts moments de la République laïque. Ce travail sera publié en 2008, en partenariat avec la Protection judiciaire de la jeunesse. J’organise deux journées d’étude sur ce thème (les 12 et 13 juin 2008 à Nancy) dans le cadre du CNAHES.
Le comité d’histoire des ministères chargés de la jeunesse et sports est désormais créé par arrêté ministériel (j’en suis la vice-présidente). Dans ce cadre, j’ai co-organisé un séminaire le 13 décembre 2007 qui s’intitulait « Éducation physique et plein air au service de la santé des enfants (1918-1939) ». Un autre séminaire est programmé pour le 14 mai 2008 sur « Les bases de plein air (1964-1981) » et il y aura deux journées d’étude sur « Le ministère Herzog » en novembre 2008.
J’ai mené une expérience qui pourrait être qualifiée d’éducation populaire avec l’association Culture et liberté (mouvement issu de la famille Jociste, créé en 1970 à partir d’une fusion du MLO et du CCO). Avec quelques militants de ce mouvement, nous avons créé un site Internet sur l’histoire du mouvement, en travaillant à partir des fonds d’archives et de la mémoire des acteurs.
Enfin, à la suite de la publication de l’ouvrage sur les cadres de jeunesse et d’éducation populaire (annoncée pour 2008 à La Documentation française), un séminaire est en préparation, qui démarrera en 2009. Il pourrait permettre d’avancer sur les différents usages de l’éducation populaire. Je pense en effet qu’il faut désormais tenter de recadrer cette notion par trop implicite en la territorialisant et en faisant un recensement des données existantes : quelles pratiques selon les lieux, quelles méthodes, quels publics, quels militants.

 


Publications

Ouvrages


Une sauvegarde tardive... mais une politique active. Création et mise en place de la sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence du Val d'Oise (1967-1977), ADSEA-95, étude réalisée dans le cadre du 30ème anniversaire, novembre 1997, 47 p.
Culture et Liberté. Une naissance turbulente..., en collaboration avec Christian Lefeuvre, Paris, ouvrage collection Culture et Liberté, avril 1998, 230 p.
Ce que femme veut... De nouvelles archives pour une vieille histoire. La Fédération Française des Eclaireuses des origines à 1964, direction et compte rendu de la rencontre du 5 décembre 1997 à L'IRESCO, Paris, FFE, septembre 1998, 57 p.
La foire aux éducateurs (Archives mises en scène). Choeur parlé, en collaboration avec Jacqueline Mathieu, textes d'archives pour l'inauguration du CAPEA le 28 mai 1998 à Angers, Paris, CNAHES, février 1999, 19 p.
Elles ont épousé l'Education spécialisée. Educatrices et femmes d'éducateurs il y a cinquante ans, direction de l'ouvrage en collaboration avec Mathias Gardet et Vincent Peyre, et article ("Jambville, il y a 35 ans..."), Paris, L'Harmattan, collection "Le travail du social", juillet 1999, 224 p.

direction avec Dominique DESSERTINE et alii, Les Centres sociaux 1880-1980. Une résolution locale de la question sociale ?, Paris, Presses Universitaires du Septentrion, 2004, 283 p.
avec Vincent PEYRE, Des éducateurs dans la rue. Histoire de la prévention spécialisée, Paris, La Découverte, 2006, 273 p.
avec Francis LEBON, Jean-Claude RICHEZ (coordination), « La démocratie associative ? Perspectives historiques », Agora Débats/Jeunesse, n° 40, 2e trimestre 2006, 175 p.

Contributions à ouvrages collectifs

"Pierre Deffontaines, entre conversation et paysages", dans Modernité et tradition au Canada. Le regard des géographes français jusqu'aux années 1960, sous la direction de Jean-Pierre Augustin et Vincent Berdoulay, Paris, L'Harmattan, collection "Géographie et Cultures", septembre 1997, pp. 51-65.
Intervention au colloque d'Avignon L'Education populaire ou la culture en actions. Les stages de réalisation, 50 ans d'aventure artistique, Document de l'INJEP hors-série N° 5, septembre 1997, pp. 138-146.
"Les grandes étapes de l'histoire de l'UFCV", dans Actes du Congrès, Paris, Mai 1998, Hors série d'Anim Magazine, 1998, 122 p., pp. 42-70.
"Forum histoire", en collaboration avec Mathias Gardet, dans Le Social, l'Economique : quelle histoire ?!..., XIVème séminaire de l'AVVEJ, Saint-Lambert des Bois, AVVEJ (Association Vers la Vie pour l'Education des Jeunes), automne 1998, 167 p., pp. 135-166
"La commande politique et ses incidences", dans Les politiques d'accueil de la jeunesse, table ronde à la rencontre du 17 mai 1999, Seine Saint-Denis, Profession Banlieue, novembre 1999, pp. 42-45 et pp. 55-56.
"Témoignage sur l'histoire de la réouverture du nouveau Mettray en 1957", questions à Marthe Tomeno, dans Adolescence et institutions. La violence en jeu, Actes du colloque de Tours des 14-15 novembre 1998, Tours, AFAT-AERPP-URA, novembre 1999, 166 p.
"L'introuvable statut de l'animateur" dans L'animation dans l'intervention sociale, Actes du colloque 28 et 29 mars 2000, Rouen, IDS-Institut régional du travail social Haute-Normandie et Direction régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports de Haute-Normandie, octobre 2000, 112 p., pp. 61-71.
"Huit écoles, huit histoires. De la nécessité d'un regard croisé" et "L'utopie du travailleur social unique", en collaboration avec Mathias Gardet, dans Les origines des centres de formation de personnels sociaux et éducatifs à Toulouse (1938-1964), sous la direction de Maurice Capul, Patrick Menchi, Joceph Bordron, Toulouse, Erès, octobre 2000, 160 p., pp. 23-27 et pp. 133-156.
"Vous avez dit "Education Populaire" ?", dans Rencontres tarnaises pour l'Education Populaire du 27 novembre 1999, Albi, Direction départementale de la Jeunesse et des Sports et Conseil général du Tarn, décembre 2000, 122 p., pp. 19-41.
"Le soixante-huit des mouvements de jeunesse et d'éducation populaire. De l'occupation du FIAP à la création du CNAJEP", dans Education populaire : le tournant des années 70, sous la direction de Geneviève Poujol, Paris, L'Harmattan, collection Débats Jeunesses, décembre 2000, 249 p., pp. 27-58.
" Le groupe des sciences sociales de la jeunesse (1963-1969) : une aventure théorique " dans La jeunesse comme ressource. Expérimentations et expériences dans l'espace public, sous la dir. d'Alain Vulbeau, Toulouse, Erès, 2001, pp.17-38
" L'avantage avec la jeunesse, c'est qu'elle ne vieillit pas. Parcours auto-bibliographique " dans Les jeunes de 1950 à 2000. Un bilan des évolutions, Marly-le-Roi, INJEP, 2001, pp.283-298.
" Le CNAJEP : un pluralisme apolitique ? " dans Les associations et le champ politique au XXème siècle, sous la dir. De Claire Andrieu, Danielle Tartakowsky, Paris, Sénat, 16-17 novembre 2000, Publications de la Sorbonne, 2001.

« Une école et un orphelinat font-ils un orphelinat-école ? La période 1892-1958 », in Mathias Gardet et Françoise Tétard, Les Droits de la mer ou le centenaire d’un orphelinat maritime professionnel, Boulogne, imprimerie du Détroit, juin 2002, p. 1-57.
« La psychiatrie « associative » en mouvement. De la Société d’hygiène mentale du Centre à la Fédération des Sociétés de Croix-Marine (1947-1958) », in Pour une psychiatrie sociale, 50 ans d’action de la Croix-Marine, Toulouse, Erès, septembre 2002, p. 13-35.

en collab. avec Valérie BECQUET, “_Questions aux Conseils de la jeunesse à Paris ”, Rapport d’étape de l’Observatoire Parisien de la Démocratie Locale, Paris, Mairie de Paris, 2004, p. 17-20.
“ La Santé mentale se fédère à Clermont-Ferrand. Entre régional et national : le mouvement Croix-Marine ”, in Jean-Jacques BONICEL, Pascale QUINCY-LEFEBVRE (dir.), Associations et protection sociale en Auvergne XIXe-XXe siècle, Paris, Comité d’Histoire de la Sécurité Sociale, octobre 2004, p. 164-194.
« Regards sur l’histoire des CMPP », « Dossier : les Centres médico-psycho-pédagogiques », Réadaptation, n° 534, novembre 2006, p. 14-19.
« La création du diplôme de moniteur et de directeur de colonies de vacances », in Jean-Pierre AUGUSTIN (dir.), Vers les métiers de l’animation et du sport : la transition professionnelle, Observatoire national des métiers de l’animation et du sport, Paris, La Documentation française, 2006, p. 45-49.
« La cogestion entre l’État et les associations de chantiers : un paritarisme à la française ? (Cotravaux 1959-1987) », in Associations, développement et patrimoine, Les Cahiers de Haute-Provence, n° 4, 2006, p. 117-123.
« Les étudiants, une Jeunesse pas tout à fait comme les autres », in Jean-Philippe Legois, Alain Monchablon, Robi Morder (coord.), Cent ans de mouvements étudiants, Paris, Éditions Syllepse, 2007, p. 277-286.
• avec Denis Adam (dir.), L’éducation populaire aux prises avec les Temps Modernes 1971-1986, Paris, UNSA Éducation, 2007, 66 p. et « Le ministère du Temps libre (1981-1983) : une révolution trop tranquille », p. 39-44.

Articles

"Démocratie locale et participation des jeunes : une affaire d'Etat ?", en collaboration avec Alain Vulbeau, in Recherche sociale, Cohésion sociale : territoires et itinéraires, Revue de la FORS, n° 141, janvier-mars 1997, pp. 57-66.
"L'Abbé Plaquevent (1901-1965) : homme controversé mais pédagogue inspiré...", in Empan, Histoire et Archives : enfance et jeunesse en difficulté (XIXème-XXème siècles), ARSEAA Toulouse, mars 1997, pp. 44-53.
"Punis parce qu'inéducables. Les "inéducables" comme enjeu des politiques correctives depuis le XIXème siècle", dans Le Nouveau Mascaret, Revue régionale du CREAHI d'Aquitaine, n° 51/52, premier trimestre 1998, pp. 35-46
"Education populaire. D'où viens-je ? Où vais-je", dans Action Jeunesse, n ° 104, l8 mai 1998, p. 4.
"Chercher les femmes ! Femmes d'éducateurs et éducatrices", en collaboration avec Mathias Gardet, dans Vie Sociale, Rôles masculins et féminins dans le travail social, CEDIAS-Musée social, n° 3, mai-juin 1998, pp. 37-51
"Les archives de la jeunesse et de l'éducation populaire : un patrimoine !", dans Agora Débats/Jeunesse, L'Harmattan, N° 15, 1er trimestre 1999, pp. 167-169.
"Histoire de l'UFCV. Le tournant des années 40", dans Anim' Magazine, n° 63/64, juillet-août 1999, pp. 44-47.
"Prenons l'histoire à bras le corps !", en collaboration avec Mathias Gardet, dans Actualités Sociales Hebdomadaires, n° 2133, 17 septembre 1999, pp. 27-28.
"Introduction" dans L'Insoumise de Courbevoie. Témoignages sur la vie et la mort d'une Maison des Jeunes et de la Culture, de Hubert Marchal, Marly-le-Roi, INJEP, 1er trimestre 2000, 339 p., pp. 13-21.
"Monde rural, monde en soi. Histoire des mouvements de jeunes en rural" dans Territoires, n ° 410, septembre 2000, pp. 11-13.

" Les Sauvegardes dans leur rapport avec la loi 1901 : ni tout à fait privées, ni tout à fait publiques ", Sauvegarde de l'enfance, 56, n° 3, 2001, p. 116-130.
" Les "arab'boys", ces petits vagabonds qui encombrent nos rues… ", in : " Soigner " la banlieue ?, VEI (Ville-École-Intégration) enjeux, CNDP, n° 126, 2001, p. 10-26.
« De l’affaire Dreyfus à la guerre d’Algérie, un siècle d’éducation populaire », Esprit, Quelle culture défendre ?, mars-avril 2002, n° 3-4, p. 39-59.
« Moniteur de colonies de vacances. Le diplôme, pour unifier un secteur très tendance », in Loisirs Education. La revue de la JPA, Jeunesse au Plein Air, n° 391-392, février-mars 2002, p. 14-15.
« Les maisons d’in-correction », in Autorité, éducation, sécurité, Les idées en mouvement, Hors-série, n° 5, Ligue de l’Enseignement, mars 2002, p. 33-39.
Direction de La place de l’histoire dans la formation de l’éducateur spécialisé. Sauvegarde de l’Enfance, vol. 57, n ° 2, avril-mai 2002 et « Généalogie du diplôme d’éducateur spécialisé (1948-1967). Lecture d’un carton d’archives », p. 58-66.

« Le devoir d’histoire ? Créer des centres fermés pour jeunes délinquants », Claris. Le Bulletin, n° 3, novembre 2002, p. 7-11.
“ Le Temps Libre méritait-il un ministère ? ”, in Cahiers d’Histoire n° 2, 1981-1983. Le “ temps libre ” ou la renaissance contrariée du ministère, INJEP Marly-le-Roi, Comité d’histoire des ministères chargés de la jeunesse et des sports, 2004, p. 147-164.
« 1922 : l’État finance peu à peu le départ en colo… », Loisirs Éducation, la revue de la Jeunesse au plein air, n° 422, mars 2007, p. 24.
« Vous avez dit Éducation populaire ? Itinéraire chronologique », Éducation populaire : une actualité en question, Agora Débats/jeunesses, n° 44, 2e trimestre 2007, p. 74-89.
« Introduction : la capacité diplômante de Jeunesse et Sports » et « Du surveillant au mono. Du sanitaire au pédagogique (1923-1949) », Cahiers d’histoire, Les diplômes Jeunesse et Sports, revue du comité d’histoire des ministères chargés de la jeunesse et des sports, n° 3, INJEP, décembre 2007.

Rapports

La Jeunesse et les Sports face à "la participation des jeunes" : dialogue ininterrompu entre un ministère et une utopie, rapport d'études, contribution au groupe de travail sur "La participation des jeunes", Ministère de la Jeunesse et des Sports, Direction de la Jeunesse et de la Vie Associative, Mission Evaluation-Recherche, avril 1997, 90 p.
La cogestion promue par Maurice Herzog : un modèle ?, rapport FNDVA, Paris, Mémoires et racines de la co-gestion, juin 1998, 129 p.
Contribution au rapport rédigé par Mathias Gardet, Les Clubs UNESCO ou comment fédérer un idéal, rapport Fédération Française des Clubs Unesco, octobre 1998, 128 p.

Expositions

"Des associations et un ministère. La protection de l'enfance aux confins du public et du privé", participation à la réalisation de l'exposition Les associations partenaires de la justice, Cour d'Appel de Paris, 20 et 21 novembre 1998.

Conseil scientifique pour l'exposition Enfants de Justice. La rééducation en Bretagne dans les années quarante, réalisée sous la direction de Mathias Gardet et Eric Morin, Rennes, Musée de Bretagne-PJJ, février 1999.