Voyages en URSS

Introduction

 

 

Des travaux existent sur les voyages dans la Russie des Tsars avec notamment le livre de Claude De Grève, Le voyage en Russie. Anthologie des voyageurs français aux XVIIIe et XIXe siècles (Laffont, 1998, collection Bouquins). Le Voyage en URSS entre les deux guerres a été aussi largement étudié, avec ses codes, ses mises en scènes et ses trajets balisés. Après le travail précurseur de Fred Kupferman, Au pays des soviets, le voyage français en Union soviétique 1917-1939 (Gallimard, 1979), Sophie Coeuré et Rachel Mazuy ont publié respectivement La grande lueur à l'Est. Les Français et l'Union soviétique 1917-1939 (Seuil, 1999) et Croire plutôt que voir. Voyages en Russie soviétique 1919-1939 (Odile Jacob, 2002). Certains de ces voyages sont restés célèbres, tel celui d’Edouard Herriot qui ne vit rien de la famine en Ukraine ou d’André Gide dont les deux livres édités à son retour eurent un considérable écho. Par contre les voyages après 1945 sont moins connus.

Or le Centre d’histoire sociale du XXe siècle possède un fort beau fonds d’archives, héritées, par l’intermédiaire de sa fille et de l’exécuteur testamentaire de celle-ci, du socialiste Marceau Pivert. Au sein de ces archives, un ensemble spécifique est consacré au voyage en URSS qu’il fit, en avril-mai 1956, comme membre d’une délégation socialiste. Cet ensemble comprend une série de documents - dont les notes de voyage de Marceau Pivert et les photographies du voyage. Celles-ci ont deux origines différentes : elles ont été prises soit par l’agence soviétique officielle qui couvre le voyage, soit par Marceau et ses compagnons.

Etant donné, d’une part, l’exceptionnel intérêt et la nature de ce fonds et, d’autre part, la chronologie de ce voyage qui a lieu juste après le XXe congrès, à un moment de dégel des relations internationales mais avant que l’intégralité du rapport secret ait été largement divulguée en Occident, il a semblé intéressant de présenter ce voyage. Pour exploiter les archives dans toute leur dimension, le web nous a paru l’outil idéal : un web au service d’une appréhension scientifique de l’évènement. A cet égard, nous remercions tout particulièrement l’équipe de chercheurs qui s’est associée à notre projet. Les photos présentées ici proviennent du fonds Marceau Pivert à l’exception de celles illustrant les « Généalogies », extraites de livres et gravures anciennes.

Bonne visite

Françoise Blum

 

 

 

 

 

 

 

Générique

Alain

Blum
Françoise
Blum
Frédéric
Cépède
Sophie
Cœuré
Laurent
Coumel
Marta
Craveri
Claude
De Grève
Jean Paul
Depretto
Sylvie
Le Dantec
Gilles
Morin