Séminaire de DEA 2004-2005

Histoire sociale et économique du politique, histoire politique du social et de l’économie

organisé par Michel Margairaz (Paris 8), Michel Pigenet (Paris I) Danielle Tartakowsky (Paris 8)

Le séminaire se tient le jeudi, de 9 h30 à 12 h, au CHS du XXe siècle, 9 rue Malher, 75004

Un précédent séminaire s'était interrogé sur les processus de politisation et de dépolitisation des milieux populaires en privilégiant les moments de crise et de basculement. Il s'inscrivait dans la perspective d'une histoire sociale du politique. A la suite de la réflexion engagée l’année dernière, le séminaire 2004-2005 prolonge cette approche du politique en se focalisant, cette fois, sur les modalités non institutionnelles de construction de la domination ou de sa remise en cause. Il s'attache aux rapports qu'entretiennent la répression, la domination et l'hégémonie, sur les espaces et les modalités de négociation construits par les acteurs économiques et sociaux, sur le pouvoir des images et des mots, en empruntant, occasionnellement, aux apports de l'histoire moderne..

La question de la domination, catégorie commune aux analystes du “ politique ” et du “ social ”, invite à explorer ce qui se joue autour de la notion clé de légitimité. Si la sociologie admet, après Weber, qu’elle procède de la tradition, du charisme ou de la “ légalité ” de type bureaucratique, l’histoire souligne la force et l’ambivalence d’une référence chère aux pouvoirs comme à ceux qui les contestent. Pour relever de l’éthique en ce qu’il renvoie aux valeurs et aux normes, le concept ne structure pas moins des discours, des rituels, des institutions et des pratiques. On sait combien la mise à jour d’une “ économie morale ” a modifié le regard porté sur les mouvements populaires. Dans ce sillage et fort des acquis antérieurs, on s’efforcera de revenir sur l’actualité, les modalités, la portée du recours, sous différentes latitudes, au “ bien commun ”, au “ bon droit ”, à “ l’équité ”, à “ l’intérêt général ”, etc., dans la vie sociale et politique contemporaine. La démarche repose sur l'analyse des relations entre les acteurs, vues comme la matrice même du pouvoir et tente de mettre en évidence un échange, même déséquilibré, entre ceux qui exercent le pouvoir, détiennent les moyens de répression et de propagande et ceux qui le subissent mais ne sont pas dénués de ressources. Car la domination exige et repose sur l'adhésion ce qui ne veut pas dire l'acceptation- des “sujets” qu'elle entend soumettre.


Programme 2004-2005


· 28 octobre 2004 :
o Michel MARGAIRAZ, Michel PIGENET, Danielle TARTAKOWSKY, Séance introductive.

· 18 novembre 2004 :
o Jean-Marie CIPOLAT-GOTET (Paris 1) : Rénovation urbaine et accès aux logements HLM à Rouen dans les années 1950-1960 ;
o Marie-Claude BLANC-CHALEARD (Paris1) : Les populations des bidonvilles en Région parisienne. Principes et pratiques du relogement (1968-1973).


· 9 décembre 2004 :
o Daniele ROUSSELIER-FRABOULET (Paris XIII) : Un syndicat patronal face au pouvoir politique : l’exemple de l‘Union des industries métallurgiques et minières (1ère partie du XXe siècle).

· 6 janvier 2005 :
o Yannick RIPA (Paris VIII) : Le genre ; un enjeu politique et social dans la guerre civile espagnole.

· 3 février 2005 :
o Didier FASSIN (INSERM-Paris XIII-EHESS) : La preuve par le corps. Un traitement contemporain de l’asile et de l’émigration.

· 10 mars 2005 :
o Marie-Bénédicte VINCENT (Clermont-Ferrand) : Ancienne et nouvelle élites dans l’administration sous la République de Weimar.

· 7 avril 2005 :
o Francien SOUBIRAN-PAILLET (CHS-CNRS), Juridiciarisation des conflits du travail dans l’automobile (France, années 1980) ;
o Nicolas HATZFELD (Paris XII), Défense et pratique de leurs droits par les syndicalistes de l‘automobile dans les années 1980.

· 12 mai 2005 :
o Philippe VERHEYDE (Paris VIII) : Aryanisation économique et Vichy.

· 28 mai 2005 :
o Journée d’études : Approches en histoire sociale du politique

10 heures- 12 heures 30
Dominants et dominés : Entre action publique, sphère publique et service publics
Interventions de Axelle Brodiez, Michel Margairaz, Michel Pigenet

14 heures-16 heures 30
Le peuple, le populaire, le populisme
Interventions de Annie Collovald, Danielle Tartakowsky

La journée se déroulera
au Centre d'histoire sociale du Xxe siècle
9 rue Malher, 75020 Paris

Bibliothèque, 6 etage