Approches historiques des sexualités, XIXe-XXe siècles
Où en est l’histoire des homosexualités ?


Responsables : Sylvie Chaperon (FRAMESPA et Centre d’histoire sociale du XXe siècle) et Christelle Taraud (Centre d’histoire du XIXe siècle et NY University)
2e vendredi du mois 16h-18h, Sorbonne : Salle Picard 2 (lieu à confirmer)

L’histoire de la sexualité connaît un véritable essor en France depuis les années 1990-2000. Dans leur majorité, les chercheurs conçoivent la sexualité comme une pratique sociale et culturelle qui varie selon les individus, les milieux sociaux, les époques, etc. Ce séminaire prend acte de l’avancée de ces recherches tout en souhaitant contribuer à les enrichir, à les approfondir et aussi, simultanément, à les médiatiser. Sans exclusive ni esprit d’école, il accueillera jeunes chercheurs et chercheurs confirmés pour offrir un espace de dialogue entre générations, entre approches, et entre disciplines, tout en privilégiant la dimension historique qui est restée longtemps le parent pauvre des recherches sociales sur la sexualité. Les tendances nouvelles de l’historiographie, venues de l’histoire des femmes et du genre, des études gays et lesbiennes, des études post-coloniales, de l’histoire comparée ou de la micro-histoire, seront incitées à dialoguer avec les perspectives plus classiques de l’histoire sociale, politique ou économique, de l’histoire des sciences ou des idées, de l’histoire démographique ou des religions….
A travers des études récentes aussi bien empiriques que théoriques nous invitons à explorer les multiples constructions sociales et culturelles de la sexualité qui ont donné sens et corps aux conceptions, aux pratiques et aux expériences vécues de l’époque contemporaine.
Le programme de l’an passé s’interrogeait logiquement sur les renouvellements historiographiques dans le champ. Cette année, il s’agit plutôt de se concentrer sur l’histoire des homosexualités, domaine incontestablement pionner dans l’histoire générale de la sexualité. Comment les communautés gay et lesbienne émergent-elles, se trouvent contestées ou confortées, se transforment-elles ? Comment se construisent, de l’intérieur et de l’extérieur, des pratiques et des identités sexuelles jugées déviantes ou au contraire comment elles sont, et par qui, à certains moments pensées comme « normales » ou « normalisées » et selon quels modèles et quels codes ? Peut-on voir se dessiner des spécificités nationales, sociales, genrées, etc.
Ce séminaire est ouvert aux étudiants à partir du Master 1 ainsi qu’à tout public intéressé.

Programme 2009-2010


16 octobre 2009: Laure Murat, « Ni homme, ni femme : une brève histoire du « troisième sexe » ».

13 novembre 2009 : Philippe Artières, « L'ami du contraire. Le fonds Alexandre Lacassagne et les débats sur l’inversion ».

11 décembre 2009 : Histoires pionnières : Marie Jo Bonnet : « Le temps des pionnières est-il révolu ?- La Libération (des femmes- de la France) comme dynamique de la pensée » ; et Patrick Cardon, « Initier et développer une praxis de genre : l’expérience TRANSculturelle de l’association GayKitschCamp »

15 janvier 2010 : Emmanuelle Rétaillaud-Bajac, « Le journal de Mireille Havet (1898-1932), source pour une histoire de l'érotisme lesbien des années folles ».

12 février 2010 : Comparaisons européennes : Thierry Delessert « Le « milieu » homosexuel suisse pendant la Seconde guerre mondiale » et Wannes Dupont : « Un petit Paris « pervers » : l’homosexualité à Bruxelles à la Belle Epoque ».

12 mars 2010 : Julian Jackson, « Vivre en Arcadie: être « homophile » en France dans les années 1950 »

9 avril 2010 : Répression et émancipation : Véronique Blanchard, « Moralité douteuse. Amitiés particulières, pratiques homosexuelles des jeunes filles placées en institutions correctives dans les années 1950 en France » et Massimo Prearo, « La trajectoire révolutionnaire du militantisme homosexuel italien. Autour du livre de Mario Mieli, Éléments de critique homosexuelle [1977], EPEL, 2008 ».

7 mai 2010 : Sharon Marcus, « La vie domestique et la vie homosexuelle au XIXe siècle ».