La politique pavillonnaire
Marie-Geneviève Dezès
L'Harmattan
2001
np.



Au carrefour de l'histoire, de la science politique et de la sociologie, la politique pavillonaire retrace la genèse des réflexions sur l'écologie de l'habitat en France.
Sur plus d'un siècle, du milieu du XIXe à celui du XXe, une stratégie initiée par de grands bourgeois libéraux a permis le passage de la philanthropie à l'Etat-Providence pour la fourniture de logments sociaux.
Créatrice des organismes d'Habitation à Bon Marché comme le Crédit immobilier, cherchant à décongestionner les centres urbains comme à stabiliser l'exode rural, cette politique fut résultante d'efforts convergents pour améliorer la condition des petits salariés et développer les classes moyennes.
Réactions face à la crise du logment ouvrier et à la naissance de classes dangereuses urbaines, analyses de phases successives du problèmes des mal logés, croissance de l'idéologie de la petite propriété et du désir d'une petite maison avec jardin, développement du débat politique et urbanistique entre partisans de l'habitat collectif et de l'habitat individuel, tout un monde de pensées théoriques, de combats militants, de comportements sociaux revit dans cette fresque détaillée devenue introuvable, dont la présente réedition est revue et augmentée de nombreuses précisions biographiques.