Le siècle des communismes
Michel.Dreyfus, Bruno Groppo, Claudio Ingerflom et alii
Paris, Les Éditions de l'Atelier, 2000, 542 p.


Le communisme a traversé et marqué profondément l'histoire du XXe siècle. Funeste production de l'imaginaire pour certains (Furet), entreprise essentiellement criminogène pour d'autres (Le livre noir du communisme), le communisme est une réalité autrement plus complexe. L'heure est venue d'interprétations plus distanciées et plus lucides. Les contextes différents dans lesquels le communisme s'est développé, les investissements militants multiples dont il fit l'objet, les contradictions qui le caractérisent, expliquent l'extraordinaire diversité et l'ambivalence du communisme. Participant aux luttes libératrices du XXe siècle, offrant aux classes populaires des voies d'accès à la vie politique, d'un côté, il se singularise aussi, d'un autre côté, par le recours à de multiples formes de violence physique et symbolique. Toute la difficulté - et l'enjeu de ce livre - est de penser ensemble ces dimensions contradictoires. Une équipe internationale d'une vingtaine d'universitaires, historiens, politologues, sociologues, propose dans cet ouvrage une somme d'analyses et de synthèses, d'une grande lisibilité, nourries par la consultation d'archives longtemps inaccessibles.

 

 


Ont contribué à cet ouvrage : Alain Blum, Pierre Brocheux, Michel Dreyfus, Sabine Dullin, Donald Rltzer, René Gallissot, Bruno Groppo, Wendy Goldman, Peter Holquist, Claudio Sergio Ingerflom, Roland Lew, Michaël Lowy, Frédérique Matonti, Claude Pennetier, Bernard Pudal, Gabor T. Rittersporn, Lewis Sigelbaum, Rémi Skoutelsky, Brigitte Studer, Antony Todorov, Jean Vigreux, Lynne Viola.