Paris/Banlieues. Conflits et solidarités
sous la direction d’Annie Fourcaut, Emmanuel Bellanger et Mathieu Flonneau,
Paris, Créaphis, 2007, 480 p.

 

 


A l’heure où l’actualité rappelle sans cesse l’urgence de la prise de décision concernant l’aménagement des métropoles et l’organisation des territoires périphériques, quel peut être le rôle des historiens ?
Cet ouvrage raconte l’histoire passionnée des relations entre Paris et les banlieues qui l’entourent, de la fin de l’Ancien Régime à aujourd’hui. Il comprend un état des lieux des connaissances historiographiques, le point de la recherche actuelle sur des sujets structurants comme les annexions, les grands projets d’aménagement de l’entre-deux-guerres ou la partition du département de la Seine, une anthologie des textes majeurs ou inédits présentés scientifiquement et une chronologie détaillée qui replace l’histoire parisienne dans les évolutions nationales. Il ouvre ainsi à tous la boîte à outils de l’historien, rappelle que les crises urbaines ont des précédents et que les termes des débats les plus vifs sont rarement inédits. Observer avec le recul du temps les réponses apportées depuis deux siècles par les différents acteurs publics, que ce soit l’Etat ou les collectivités territoriales, ainsi que les réactions des habitants, permet de nourrir la réflexion aujourd’hui engagée sur l’évolution de la gouvernance de la métropole. Cette histoire du partage – entre conflits et solidarités – du territoire/capitale est certes singulière, mais elle vaut bien au-delà du cas parisien : les questions abordées ici renvoient à celles de la croissance, de la gestion politique et administrative et des crises de toutes les métropoles occidentales, de la révolution industrielle aux violences urbaines les plus récentes.