Images et représentations du genre en migration
sous la direction de Natacha Lillo et Philippe Rygiel
Paris, Publibook, 2007

Quelles représentations de l'Autre, de l'immigré, une société se donne-t-elle ? Et réciproquement, en quoi l'émigration remet-elle en cause les normes du genre ? Ces interrogations, nourrissent les recherches présentées ici. Étudiant l'immigration turque en Allemagne, ou bien l'important communauté d'origine nippone présente au Brésil, les auteurs s'emploient à analyser des réalités qui nous sont souvent mal connues. Si cet ouvrage peut être qualifié de transnational, il s'impose aussi par les supports originaux qui y sont étudiés. Les chercheurs s'attachent à décrypter les images que nous fournissent la photographie, la peinture ou encore le cinéma, autant d'expressions où l'Autre apparaît dans sa corporéité, faisant saillir les traits genrés des représentations qui nous sont proposées.
Le genre est constamment façonné par le regard qu'un groupe pose sur moi et mon corps. Que se passe-t-il si je suis amené à évoluer au sein d'un autre groupe ? Les articles ici regroupés posent cette question évoquant les flux migratoires qui ont marqué le XIXe et le XXe siècle. Des Antilles aux Etats-Unis, de l'Allemagne à l'Italie, les divers auteurs analysent de manière claire les conséquences que peuvent avoir ces mouvements pour les identités genrées des individus. Riche d'enseignements disciplinaires, mais aussi critiques, ce recueil mérite enfin d'être salué pour l'initiation qu'il nous offre à un domaine de réflexion que la recherche française méconnaît encore souvent, celui des « gender studies ».


Les auteurs


Natacha Lillo est maître de conférences à l'Université Paris VII, membre du laboratoire Identités Culture Territoires et du Centre d'Histoire de l'Institut d'Études Politiques de Paris.

Philippe Rygiel est maître de conférences à l'Université Paris I, membre du Centre d'Histoire Sociale du XXe siècle (Paris I/CNRS) et de l'équipe Réseaux Savoir Territoires (École Normale Supérieure).