Danielle Tartakowsky
La manif en éclats
Paris, La Dispute, 2004, 125p.


« En groupe. en ligue, en procession », les manifestants arpentent les rues françaises. Certes, mais, ce constat partagé, on peut y regarder de plus près. Examinant les slogans, les banderoles et les pancartes, détaillant les types de manifestants et de manifestations, analysant leurs rapports aux partis, syndicats, gouvernements, État, recensant les objectifs et les conséquences des défilés, Danielle Tartakowsky, professeur d'histoire à l'université Paris VIII, spécialiste des manifestations en France au vingtième siècle, dresse un tableau inattendu du monde marifestant des trois dernières décennies.

Dans cette période, en effet, si les défilés de rues ont connu une forte croissance, prenant une place majeure dans l'expression publique, devenant une pratique commune à tous les partis, et faisant à l'occasion tomber projet, lois votées et ministres, les fêtes, marches, forums interventions, Gay Pride, street party et autres « manifestations intergalactiques », ponctuelles, spécifiques ou mondiales, ont fait éclater le cadre traditionnel de la manif.
Cette explosion de formes traduit à l'évidence un élargissement des modes de politisation. Esquisse-t-elle les traits d'un nouvel espace public? Symptôme de la crise du politique, la dynamique manifestante contribuera-t-elle à ouvrir une issue à cette crise?