Des centaines de millions d’Astérix vendus à travers le monde, des millions de Petit Nicolas, un film (Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre) qui bat tous les records d’entrées… Sans oublier Lucky Luke, Iznogoud, etc. Derrière l’immense popularité de cette œuvre, se découvre un homme discret, pudique et hypersensible, à la vie beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît : l’artiste Goscinny fut aussi un entrepreneur, le patron, avec Uderzo, des étonnants Studios Idéfix, mais surtout, le directeur de Pilote, creuset de toute la nouvelle bande dessinée, de Moebius à Terry Gilliam en passant par Bilal.
Ce livre a été écrit à partir des archives privées de René Goscinny qui ont été ouvertes à Pascal Ory. Il retrace la vie étonnante de cet homme cosmopolite et si français : né en 1926, dans une famille juive meurtrie par les pogroms, grandi en Argentine, le jeune Goscinny « monte » à New York où il croise les grands des comic books du moment et connaît la galère. Il trouve enfin son salut en Belgique, la Mecque de la bande dessinée à l’aube des années 1960, avant la reconnaissance à Paris. Une vie riche et jalonnée de rencontres magnifiques parmi lesquelles Uderzo et Sempé. Une vie où, sur le tard, ne manquent ni le tragique ni une mort absurde en 1977, mais un destin illuminé par l’amitié et l’amour.