la part du rêve : histoire du 1er mai en France
Danielle Tartakowsky
Paris, Hachette, 2005, 333p.


Ce livre est une contribution à l'histoire du rêve en politique : avant l'invention du 1er mai, seul le calendrier religieux scandait la vie des croyants à travers le monde ; avec le 1er mai, la classe ouvrière célèbre une fête laïque le même jour partout dans le monde par la classe ouvrière, partageant un même vision du monde !
En s'appuyant sur de nombreuses archives, images et témoignages, Danielle Tartakowsky nous introduit dans l'imaginaire politique construit depuis la fin du 19e siècle. C'est en effet lors du centenaire de la Révolution française, en 1889, que les organisations ouvrières de 22 pays se réunissent en congrès à Paris pendant l'Exposition universelle. Elles décident d'organiser une grande manifestation internationale, à date fixe, dans tous les pays et dans toutes les villes pour s'affirmer ensemble contre les pouvoirs et obtenir la diminution du temps de travail.
Danielle Tartakowsky fait l'histoire de cette date, de ses significations changeantes et imbriquée. Elle montre par un retour à la chronologie que le 1er mai a d'abord été un mythe avant d'être une date disputée par les pouvoirs politiques dans l’Europe des années trente : les régimes autoritaires s'en emparent, et en modifient le sens ; après 1945, c'est une des rares dates à être célébrée en Europe, à l'est comme à l'ouest, symbole d'une adhésion commune à une forme d'Etat-providence. Plus récemment, ses significations sont de nouveau disputées, entre les manifestations des extrêmes droites européennes et des altermondialistes, tous deux contestant le libéralisme.
Les cortèges se succèdent, le 1er mai demeure, tout en se transformant profondément. A travers l'analyse de cette journée de mobilisation, c'est toute une histoire politique de la France et des différents Etats dans le monde qui nous est donnée à comprendre.


L’auteur

Danielle Tartakowsky est historienne, professeur d’université à Paris-VIII, spécialiste du mouvement ouvrier. Elle a notamment publié une histoire des manifestations de rue en France (Publications de la Sorbonne, 1997) et une histoire du cimetière du Père-Lachaise (Aubier, 1999).