L'apogée des syndicalismes en Europe occidentale, 1960-1985
sous la direction de Michel Pigenet, Patrick Pasture et Jean-Louis Robert
Paris, Publications de la Sorbonne, 2005



Ce livre d'histoire traite de problèmes majeurs d¹aujourd¹hui : rôle et devenir du syndicalisme, transformation du salariat, formes et contenus de l'État social, perspectives d¹Europe sociale, etc. Le regard neuf qu'il jette sur les syndicalismes européens à leur apogée éclaire les réalités actuelles par un retour sur les débats et les choix des années 1960-1985,
période de transition des derniers feux des Trente Glorieuses vers les temps difficiles qui allaient suivre. L'analyse proposée par une trentaine de spécialistes de six pays (historiens, sociologues, politologues) repose sur la prise en compte de
différents types de situations et de questions. Elle envisage les orientations et pratiques syndicales dans deux secteurs d¹activité (automobile et enseignement), face aux institutions (l'entreprise et l'État social) et aux nouveaux mouvements sociaux. Elle évoque également les mutations du militantisme, des représentations et des imaginaires à travers
l'étude de l'évolution des opinions publiques et des modes de communication. L'étude se distingue des travaux antérieurs par la richesse de l'information réunie, des voies explorées comme des interprétations avancées, et par l'option comparative retenue et appliquée.


Ont contribué à cet ouvrage :
Lars Berggren, Giuseppe Berta, Francine Bolle, Pietro Causarano, Gita Deneckere, Conny Devolder, Michel Dreyfus, Laurent Frajerman, Pieter François, Frank Georgi, Nicolas Hatzfeld, Jörg Hofmann, Richard Hyman, Heribert Kohl, Michel Lemosse, Susan Milner, René Mouriaux, Eric Nijhoff, Patrick Pasture, Claude Pennetier, Michel Pigenet, Jean Puissant, André Robert, Paul Stewart, Danielle Tartakowsky, Jeffrey Tyssens, Marcel van der Linden, Noel Whiteside, Chris Wrigley et Dieter Wunder.