La France en guerre 1954-1962. Expériences métropolitaines de la guerre d’indépendance algérienne
sous la direction de Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault
Paris, Autrement, coll. « Mémoires/Histoire, n° 142 », 2008, 506 p.


Cerner au plus près le vécu de la guerre d’indépendance algérienne en métropole, voici l’objet de cet ouvrage. Par des événements touchant leurs familles, leurs activités professionnelles, culturelles, militantes ou citoyennes, comment ceux qui habitaient en métropole, Français et migrants venus d’Algérie, ont-ils vécu et connu cette guerre ? Quelles ont été les manifestations du conflit sur le terrain métropolitain ? Quelles en ont été les répercussions locales ? Le rôle de l’espace métropolitain, jusque-là peu présent dans la recherche, mérite en effet d’être réévalué, sans se limiter à l’image d’une base arrière du nationalisme algérien, siège d’une intense bataille de l’écrit. Surtout, le regard, trop souvent limité à Paris et sa région, doit être déplacé vers l’ensemble du pays. Délaissant une analyse des décisions politiques parisiennes ou une démarche de synthèse à l’échelle nationale, l’ambition est de donner à voir les expériences de la guerre au quotidien, dans leur diversité. Fondées principalement sur les archives départementales, les contributions rassemblées ici dessinent une nouvelle histoire de la guerre d’indépendance algérienne, ouvrant ainsi des perspectives renouvelées à la recherche.
Comprendre comment les habitants de métropole vécurent la guerre, c’est aussi saisir la place que ces événements eurent dans leurs vies, et ensuite, peut-être, dans leurs mémoires.