Lectures

 

Danièle Voldman a aimé....

 

 

Laurent Gaudé, Eldorado, Paris, Actes Sud, 2006.

Les passionnés de littérature contemporaine, qui suivent l’actualité des prix et des récompenses, connaissent évidemment Laurent Gaudé, Goncourt 2004 pour Le Soleil des Scorta et dramaturge reconnu. J’avais laissé l’occasion de faire sa connaissance. Son Eldorado m’a émue qui raconte, dans un style qu’on pourrait taxer de banal à force de refuser les effets, l’attrait de la riche Europe sur les populations pauvres d’Afrique et d’Asie. Comme toujours chez cet auteur, le réalisme quotidien et le mythe se mêlent dans une fable de notre temps : comment un garde côte sicilien chargé de repêcher les clandestins pour mieux les renvoyer dans leurs terres de départ prend conscience de l’absurdité de sa mission et s’en va, comme le plus déshérité des migrants, échouer à Ghardaïa, tandis qu’accomplissant un chemin inverse à partir du Soudan, un jeune homme rêve des merveilles de l’Occident.