Lectures

 

Hélène Frouard a aimé...

Laura Lee Downs , Writing gender history, Londres, Hodder Arnold, 2004, 209 p.

Le livre de Laura Lee Downs, « writing gender history » s’inscrit dans une collection de manuels consacrés aux développements récents de l’historiographie. Il est cela, et beaucoup plus que cela…. De l’histoire des femmes à la gender history, Laura Lee Downs dresse un panorama de cette historiographie, appuyé sur des études de cas choisies pour leur pertinence et leur variété. Elle balaie ainsi tous les registres que l’histoire du genre a permis de renouveler (histoire culturelle, histoire coloniale, histoire des hommes etc). Clair, pertinent, solidement construit, aisé à lire, voilà un livre de chevet pour les historiens… et les historiennes !

 

Nelly Schmidt, Abolitionnistes de l'esclavage et réformateurs des colonies, 1820-1852, analyse et documents, Karthala, 2000, 1196 p.

Ce livre s’intéresse aux luttes abolitionnistes en France et dans ses colonies, dans les décennies précédant l’abolition de l’esclavage (le « moment » 1848 étant lui-même abondamment étudié). L’auteur, refusant une histoire de l’abolition « accordée » par la métropole à ses colonies, insiste sur le rôle des principaux intéressés (esclaves, affranchis, et libres des colonies) dans ce processus, refusant ainsi de céder à l’évidence trompeuse des sources (plus difficiles à réunir du côté des acteurs noirs, esclaves ou émancipés, que du côté métropolitain). Pour l’historien de la réforme sociale, ce livre apporte enfin des éléments particulièrement intéressants sur les liens entre abolitionnisme et utopies sociales durant la première moitié du XIXe siècle, liens naissant notamment des réflexions sur le devenir possible des colonies, une fois l’esclavage aboli. Ou comment découvrir l’intérêt deVictor Schoelcher pour Charles Fourier…