« Les violences urbaines de novembre 2005 : le regard des historiens ».

Journée d’études

14 juin 2007

9h-18h

Organisation :
CHS /UMR 8058 CNRS -Université de Paris I
CHCSC (Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines)

Coordination :
Annie Fourcaut
Loïc Vadelorge

Localisation :
Amphithéâtre Dupuis, 9 rue Malher 75004 Paris.

Programme


9h / 9h10 : Présentation de la journée d’étude par Annie Fourcaut et Loïc Vadelorge.


I. « Les poids des mots » : la construction historique et scientifique de l’événement (sous la présidence de Christian Delporte (directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines).

9h10 / 9h30 : Alain Faure (chercheur, Université de Paris X-Nanterre, IDHE) : «Les mots de la mauvaise réputation ». Lire à ce sujet

9h30 / 9h50 : Sylvie Tissot (maîtresse de conférences à l'Université Marc Bloch, chercheure associée au CSU (Cultures et sociétés urbaines) : «De Vaulx-en-Velin (1990) à Clichy-sous-Bois (2005) : transformations et permanence du « problème des quartiers sensibles ». Lire à ce sujet

9h50 / 10h10 : Loïc Vadelorge (maître de conférences en histoire contemporaine, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) : « les désignations de l’événement : émeutes, émeutes urbaines, violences urbaines, à partir de l’Année politique (1960-2005) et de l’Année du Monde (1986-2006) ». Lire à ce sujet

10h10 / 10h50 : Débat avec l’assistance et les intervenants sous la présidence de Christian Delporte.


II. Les violences urbaines ont une histoire (sous la présidence de Jean-Louis Robert, professeur émérite à l’Université de Paris I).

10h50 / 11h10 : Louis Hincker (maître de conférences à l’ Université de Valenciennes, CRHiCC) «Juin 1848 : l'illégitimité des barricades ».

11h10 / 11h30 : Michel Pigenet (Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris I, CHS): « L’activiste et le populaire ; retour sur les violences politiques et sociales des années de guerre froide ».

11h30 / 11h50 : Michèle Zancarini-Fournel (Professeur d'histoire contemporaine, IUFM Lyon, UMR LARHRA) : « Les rébellions urbaines dans l'agglomération lyonnaise dans le dernier tiers du XXe siècle : violences sociales, violences politiques en situation postcoloniale? ».

11h50 / 12h30 : Débat avec l’assistance et les intervenants sous la présidence de Jean-Louis Robert.


12h30 / 14h30 : Pause déjeuner.


III. L’analyse en moyenne durée par les politiques publiques (Sous la présidence de Patrick Weil (directeur de recherches CNRS, CHS).

14h30 / 14h50 : Annie Fourcaut (professeur d’histoire contemporaine, Université de Paris I, directrice du Centre d’histoire sociale du XXe siècle) : « La faute aux barres et aux tours ? ». Lire à ce sujet

14h50 / 15h10 : Marie-Claude Blanc-Chaléard (maître de conférences Université de Paris I, CHS): «De l’immigration des Trente Glorieuses aux cités de banlieue : l’Etat en accusation ».Lire à ce sujet

15h10 / 15h30 : Thibault Tellier (maître de conférences, IUT de Lille, Centre d’histoire sociale du XXe siècle) : « Les politiques de la ville face aux émeutes urbaines ».Lire à ce sujet

15h50 : Antoine Prost (professeur émérite, Université de Paris I, CHS) : « Les ZEP ».


16h10 / 18h : Débat conclusif avec l’assistance et les intervenants.


Pour tout renseignement, s’adresser à Karim Taharount : karim.taharount@univ-paris1.fr
9 rue Malher 75004 Paris / 01 44 78 33 76