Front populaire,

Chocs et contre-chocs, 1934-1940

 

Le front populaire a constitué un moment exceptionnel dans l’histoire française et européenne du xxe siècle, en termes de mobilisations politiques, de confrontations sociales et symboliques. Il est longtemps resté un objet d’histoire controversé et, à gauche surtout, un enjeu de mémoire essentiel. De nombreux éléments permettent aujourd’hui de renouveler cette histoire. Des archives nouvelles sont apparues, les «archives de Moscou» notamment, sources françaises revenues d’URSS et fonds soviétiques ouverts à Moscou. On tentera de tirer le bilan de leurs apports. Après ce qu’il a été convenu d’appeler la faillite des grandes idéologies, les problématiques se sont déplacées, suscitant des travaux nouveaux : sur le communisme français et international, les partis de droite, les ligues, les organisations de la gauche démocratique, le patronat, la modernisation de l’État. D’où le besoin de faire le point, de confronter les résultats, de réévaluer les dynamiques sociales, de s’interroger sur la nature de l’affrontement droites-gauches alors que s’affirmèrent les conventions collectives, les arbitrages de l’État, les Hauts-comités. Le colloque sera ainsi l’occasion de revisiter les analyses élaborées jusque-là sur la radicalisation et la bipolarisation politiques qui caractérisèrent cette période et se prolongèrent dans les déchirements de la Seconde Guerre mondiale.


Comité d'organisation :
Frédéric Cépède, Michel Dreyfus, Jean Garrigues, Gilles Morin, Gilles Richard, Gilles Vergnon, Serge Wolikow
Secrétariat scientifique : Gilles Morin, Gilles Richard
Contact : morin.gilles@neuf.fr


Lundi 4 décembre

École nationale supérieure salle Dussane
45 rue d’Ulm 75 005 Paris


9 h Allocution de Pierre Mauroy,
président de la Fondation Jean Jaurès


L’historiographie du Front populaire, présidence : José Gotovitch
Aldo Agosti, Les Fronts populaires dans le champs des gauches européennes
Serge Wolikow, Les communistes et les Fronts populaires, choix national ou stratégie internationale ?
Stéphane Sirot, Les grèves du Front populaire : des interprétations divergentes et
incertaines

Gilles Richard, Historiographie des adversaires du Front populaire de 1936 à 1939

14 h Les mutations du système partisan, présidence : Jean-Marie Mayeur


Jean Garrigues, Les débats parlementaires du Front populaire
Gilles Morin, Le renouvellement du personnel socialiste
Gilles Le Béguec, La nouvelle génération de parlementaires à droite (Valentin, Pinay, Montalembert…)
Arnaud Chomette, Sauver une France libérale : le centrisme peu orthodoxe de Pierre-Étienne Flandin
Jean-Paul Thomas, Le PSF, élément majeur de refonte du système de contrôle politique des droites
Vincent Chambarlahc et Thierry Hohl, Front populaire et radicalités gauchistes


mardi 5 décembre
Archives nationales Hôtel de Rohan
87, rue Vieille du Temple 75004 Paris


9 h Dynamiques sociales, présidence : Denis Grisel
Morgan Poggioli, Le syndicalisme précurseur de l’unité, politisation et recomposition interne
Sylvain Boulouque, Les unitaires, le Front populaire et l’unité syndicale : mutations sociales, actions collectives et pragmatisme partisan
Michel Dreyfus, Coopération et Mutualité au temps du Front populaire
Sylvie Guillaume, L’enjeu des classes moyennes indépendantes sous le Front populaire
David Bensoussan, Le syndicalisme paysan
Laure Machu, Les conventions collectives, fondatrice de nouveaux rapports sociaux et politiques ?

14 h Politisation populaire et évolution des élites, présidence : Olivier Wieviorka


Édouard Lynch, Les campagnes, foyers d’une nouvelle violence et d’une politisation ?
Nathalie Sévilla et Emmanuel Naquet, La Ligue de l’enseignement et la Ligue des droits de l’homme au temps du Front populaire, deux associations parapolitiques face aux enjeux politiques posés à la gauche citoyenne
Olivier Dard, La réorganisation du patronat
Alain Chatriot, Les instances consultatives de la politique économique et sociale, Conseil national économique, conseils supérieurs et comités
Nicolas Roussellier, La pratique de la réforme de l’État du 6 février à Daladier

18 h 30 - 20 h Table-ronde : L’apport des archives de Moscou
avec Claude Pennetier, Sophie Coeuré, Chrisitine Pétillat, Jean Vigreux

mercredi 6 décembre
Archives nationales Hôtel de Rohan
87, rue Vieille du Temple 75003 Paris


9 h Front populaire et Front de la liberté : Tour de France, présidence : Annie Fourcaut
François Lafon, Les Comités du Front populaire dans le Nord de la France
Robert Mencherini, Marseille, la droite en réaction du Front populaire
Bernard Lachaise, L’Aquitaine foyer de résistance radicale et de l’USR
Mathias Bernard, L’Auvergne, entre Varenne et Laval
François Roth, L’Est, un bastion conservateur

14 h Le choc de cultures ?, présidence : Serge Berstein


Serge Berstein, Le modèle républicain et le marxisme
Gilles Vergnon, L’antifascisme, culture politique transversale aux gauches
Pascal Ory, Histoire et géographie symboliques : les deux cortèges de février 1936
Noëlline Castagnez, Le pacifisme, facteur dissolvant des forces politiques et sociales
Fabrice d’Alméida, Les masses et les héros français au miroir européen
Frédéric Cépède, Les affiches du Front populaire : la guerre des images

Conclusion par Antoine Prost