Usages militants du Net : quelles archives pour le futur ?

La sauvegarde des archives électroniques (born-digital archives)
des mouvements sociaux

La BDIC, le Centre d’histoire sociale du XXème siècle de l’université Paris 1 et le CODHOS (Collectif des centre de documentation en histoire ouvrière et sociale) vous invitent à une après-midi d’étude qui se tiendra :

le jeudi 12 janvier 2006
de 14h à 18h
dans la salle des conférences de l’Université Paris X – Nanterre, bâtiment B (RER Nanterre-Université )


Ainsi que l’illustre le numéro de Matériaux pour l’histoire de notre temps récemment consacré à la question des archives électroniques des mouvements sociaux (Internet et mouvements sociaux : nouvelles pratiques militantes, nouvelles sources pour l’histoire, n° 79, juillet-septembre 2005), les usages militants des différentes ressources du Net — courrier électronique, sites web, listes de diffusion, blogs, etc. — constituent aujourd’hui un élément essentiel du renouveau des modes d’action collective.
Que l’on considère le champ des activités politiques, syndicales, citoyennes ou associatives, un nombre croissant de documents sont désormais produits directement sous forme électronique. Afin que les futurs historiens du social puissent travailler à partir de ces nouvelles sources il faut que des politiques d’archivage électronique soient dès à présent mises en place.
Il est donc grand temps de tenter de répondre à des questions cruciales : quelles archives doit-on conserver ? qui devra se charger de ce travail ? et avec quels moyens, que ceux-ci soient financiers, techniques ou humains ? Quelles formes de coopérations sont possibles dans ce domaine ?
Au vu de l’étendue du champ concerné (les « mouvements sociaux »), et compte tenu de la masse de documents électroniques désormais produits par les différents acteurs de ce domaine, les réponses à ces questions seront nécessairement le résultat de réflexions collectives et partagées.
En invitant à une même réunion des représentants des grandes institutions chargées de l’archivage du web (BNF, Archives nationales, INA), des professionnels des archives et des bibliothèques, des chercheurs en sciences sociales spécialistes des mouvements sociaux contemporains, mais aussi des archivistes et des documentalistes de centrales syndicales, de partis ou de mouvements politiques ainsi que des militants « spécialistes » du Net, nous espérons nous donner les moyens de travailler ensemble, afin que de véritables politiques de conservation partagée puissent enfin être mise en oeuvre.

Contacts / renseignements : Françoise Blum (CHS Paris 1) 01.44.78.33.86 / fblum@univ-paris1.fr, Rossana Vaccaro (CHS Paris 1) 01.44.78.33.87 / vaccaro@univ-paris1.fr, Franck Veyron (BDIC) 01.40.97.79.22 / franck.veyron@u-paris10.fr

Programme

Usages militants du Net : quelles archives pour le futur ?
La sauvegarde des archives électroniques (born-digital archives) des mouvements sociaux

Jeudi 12 janvier, Nanterre
Salle de conférences, Bâtiment B


Accueil
Geneviève Dreyfus, Directrice de la BDIC
Annie Fourcaut, Directrice du Centre d’histoire sociale du XXème siècle
Eric Lafon, Président du CODHOS

Introduction des débats
Françoise Blum, Bruno Groppo, Rossana Vaccaro, Franck Veyron


I / Projets institutionnels
Catherine Lupovici (Directrice du département de la bibliothèque numérique, Bibliothèque nationale de France) : La BNF et l’archivage du web
Gildas Ilien, Le projet d’étude d’usage du corpus des archives électorales
Thomas Drugeon (Chef de projet sur le dépôt légal du Web, Institut national de l’Audiovisuel) : Les actions de l’INA en matière d’archivage du web
Françoise Banat-Berger (Direction des archives de France) : Archives de France et archives électroniques


II / Expériences spécifiques
Dana Diminescu (Groupe d'Etude sur l'usage des Technologies de l'Information et de la Communication dans les migrations , EHESS) : Le projet Migr’archives
Cécile Milot & Serge Wolikow (Université de Bourgogne) : Les archives du forum social 2003
Piet Creve (Archiviste à l’Institut d’histoire sociale de Gand) : Conserver la mémoire des mouvements sociaux contemporains en Flandres

III / Les acteurs et leur mémoire électronique
Annie Kunhmunch & Manuella Noyer (Service des archives confédérales de la CFDT) : Réflexions sur les archives électroniques de la CFDT
Marie-Pierre Cordier & Arnaud LeRoy(Archiviste à l’Institut CGT d’histoire sociale et chargé de mission pour le développement de l’Internet à la CGT) : La CGT et ses archives électroniques
Eric Peres (Secrétaire général adjoint de l’Union des cadres et ingénieurs FO) : La communication électronique à Force Ouvrière
Aldo Battaglia (webmaster des Vert)s : Usages des TIC et archivage électronique chez les Verts
Nicolas Haeringer & Françoise Feugas : Enjeux de mémoire dans les mouvements alter-mondialistes
Aris Papatheodorou (samizdat.net) : Le rôle des ‘‘‘prestataires de services militants’’
Isabelle Saint-Saens & Mogniss Abdallah : Im’media
Un(e) représentant(e) du R@S (Réseau associatif et syndical) : Activités du R@S et conservation de la mémoire du serveur

IV / Témoignages de chercheurs
Fabien Granjon (Sociologue, laboratoire SUSI de l’unité Recherche et développement de France Telecom): L'établissement d'un corpus électronique et militant pour une recherche en sciences sociales
Groupe d'études et de recherches sur les mutations du militantisme (CEVIPOF, Sciences-Po) : Comment travailler sur les mouvements sociaux contemporains ?